Un ciel rempli d’étoiles au Centre Bell

Il y a des spectacles qui vous marqueront pour toute votre vie.

Hier soir, nous étions des milliers Lucy in the Sky with Diamonds.

Pas un moment que la foule n’était pas en délire. Montréal est reconnu pour être un public des plus intenses. On est très fier n’est ce pas les Montréalais.

Ce soir sera le “round two”. Je ne veux pas dévoiler la playlist mais on a eu le droit à tout un voyage multicolore à travers la discographie de ce groupe digne de la royauté musicale.


Le travail exceptionnelle de la conception visuelle éblouira votre iris.

Ayant eu la chance de les voir pour la cinquième fois, j’ai été émue de voir sur le visage par exemple d’un père et d’un fils vivre ce beau moment si magique pour la première fois.

Chris nous a jasé en français malgré qu’il a dit en riant que son français était de la merde et ce n’était pas du tout le cas. Son énergie contagieux et son charisme de Front Man m’ont fait penser à un jeune David Bowie.

Coldplay a ce même don que Les Beatles et U2. Ce sont des frères et un de peut pas fonctionner sans l’autre.

Ils nous ont invité dans leur belle complicité.

Ma copine Rebecca fut ma complice dans une autre section du Centre Bell. Elle a pris des beaux clichés et avec les miennes. J’ai hâte de lui parler du spectacle pendant des heures et des heures.

Ce groupe dégage tellement d’optimiste qu’on en ressort tellement joyeux.

Je n’ai jamais eu aussi chaud dans un concert dans tout le sens du mot que celui de hier (malgré qu’au spectacle de Paul McCartney je pensais qu’il me restait plus de cheveux sur la tête quand Live and Let Die jouait).

Dire que la première fois que j’ai entendu à la station 99.9 Shiver en 1999 fait déjà 18 ans et j’étais complètement éblouie, ma grande histoire d’amour et d’amitié continue avec Coldplay.

Pour ceux et celles qui vivront toute une belle expérience ce soir, vous allez vous sentir “drunken high”.

Préparez-vous à toute une tempête au Centre Bell ce soir.

Je m’en remets à peine de celle de hier soir.

Advertisements

VOLVER by Biolay

Cet album me fait rêver à  nouveau après des jours un peu ténébreux. Encore une fois, Benjamin Biolay nous charme mais cette fois-ci avec son nouvel album Volver.

Benjamin Biolay Volver

 

Volver nous offre une ambiance feutrée sans aucune prétention. Chiara Mastroianni y participe également et leur complicité est au rendez-vous. La chanson Encore Encore! en ait la preuve sonore.

Benjamin et Chiara

La chanson Roma a un bon groove qui fait que j’ai le goût de me danser dans ma cour ou de mettre le volume à fond en conduisant. Le violon est omniprésent dans cette chanson rythmique. J’adore!

Hypertranquille a un vibe très R&B. Quand il chante Alors ouais je prends mon temps, je fonds et je suis conquise et amoureuse. Bon, je dois me calmer un peu le pompom.

Benjamin Biolay

Benjamin Biolay est un artiste à découvrir et cet album serait un excellent baptême pour certains d’entre vous. Quand on écoute sa voix sensuelle, mystérieuse et romantique, il pourrait vous faire penser à un mix au grand Daho (Étienne Daho) et Gainsbourg. Il produit les albums de:

Julien Clerc

Julien Clerc

Juliette Gréco

Juliette Gréco

Françoise Hardy

Françoise Hardy

Vanessa Paradis

Vanessa

La chanson La mémoire me touche particulièrement. L’honnêteté et ses textes poétiques sont authentiques. Vous l’avez deviné, ça sera un album que je vais écouter plusieurs fois durant cette belle fin de semaine ensoleillée à Montréal.

Dans ma Chronicle Bucket List, peut-être un jour, je pourrais parler de musique avec Biolay.

Biolay songeur

 

En attendant, sa musique continuera à me charmer!

Salute!

http://www.benjaminbiolay.com

Le succès du Festival Santa Teresa

La première édition du Festival Santa Teresa fut parfaite.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le fait que c’était dans la charmante ville de Sainte-Thérèse a donné un petit charme tout unique à ce festival.

J’ai beaucoup apprécié le concert donné par Rymz.

Rymz

Son énergie et son charisme a su nous réchauffer durant un samedi ensoleillée autant physiquement que psychologiquement. Ses paroles endiablées était à la fois romantique. Ses textes ne tournent pas autour de la richesse, des filles et du ”thug life” mais de la vraie réalité de la vie comme vivre une peine d’amour.

Rymz

À voir ce que j’ai nommé le Rymz Army samedi dernier, mon instinct me dit que cette armée ne fera que grossir. Le petit prince était un roi accompli  devant sa foule.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est un Festival qui a accueilli plusieurs artistes hors-pair tel que Rymz, Patrick Watson, City and Colour, A Tribe Called Red, We are Wolves, Ralph, The Franklin Electric, Louis-Jean Cormier et la liste continue.

Je voudrais remercier toute l’équipe de ce festival pour nous avoir fait vivre des émotions incroyables durant ces trois belles journées et je tiens à dire un gros merci à Audree L. Bravo!

Festival Santa Teresa

Le Festival Santa Teresa est là pour y rester.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’enfant amoureux du rock

Sandro Fogagnolo est un jeune homme rempli de rêves, de curiosité musicale et de sagesse.

Dans un très sympa café qui se nomme ironiquement l’anti-café qui se trouve au cœur du quartier des spectacles, je me suis entretenue avec ce jeune homme en quête de son évolution musicale et de ses ambitions.

Sandro est songeur

Retenez ce nom car je suis persuadée qu’il fera sa marque en tant que guitariste . Beau, charmant, un petit regard mystérieux et talentueux. C’est le mariage parfait!

Il ne se gêne pas de parler de ses influences musicales que ça soit par l’entremise de longues promenades en auto avec ses parents ou par cette propre découverte, il nous partage tout!

Je vais vous laisser charmer par cet être que je trouve extraordinaire et qui continuera à nous émerveiller dans son univers.

Voici le lien de sa page Instagram:

http://instagram.com/ghostfamepunx

Je vous présente Sandro Fogagnolo!

IMG_2663

 

Allons dans les tropiques avec Tropicana d’Haïti ce dimanche

Ce dimanche, la ville fêtera la longue fin de semaine sur les rythmes de ce groupe légendaire. Préparez vos chaussures de danse.

Album mystique

C’est une tradition religieusement respectée à la lettre qu’à chaque année durant Pâques, Tropicana nous fait chanter et danser sur des classiques comme Adrienne.

Vous savez que depuis 1963, c’est la Tropicanamania. Au Festival de Jazz 2016, j’ai été du mini Tropicanamania. Voici un vidéo. C’est plus fort que moi, je dansais avec mon téléphone.

Vous avez deviné que j’y serai pour couvrir le big happening de la fin de semaine. Ma caméra et moi allons capturer des moments magiques et avoir beaucoup de plaisir.

Ça sera une affaire de famille. Monsieur Nicolas Démosthènes alias papipou alias mon papa est le promoteur montréalais de Tropicana. Depuis plusieurs années, il fait un travail exemplaire avec son équipe du tonnerre pour rendre cette soirée inoubliable aux fans.

Je suis très fière de mon père car il fait preuve d’un professionnalisme, d’un éthique incontournable et d’un amour profond pour le groupe de son enfance et de sa région. Je vais avoir une pensée pour mon papipou numéro 2. Bel garçon Sr pour la vie!

Je crois que la pomme ne tombe pas loin de l’arbre.

Je vous confie un petit secret (encore). Savez-vous que c’est le groupe de notre maire Denis Coderre.

Je peux entendre les sceptique se dire mais voyons donc.

Alors pour vous, voici ce petit vidéo. Denis, désolée mais je dois partager:

Venez faire la fête avec nous ce dimanche à la salle Renaissance au 7550, boulevard Henri-Bourassa Est à 9:00 pm. Vous pouvez acheter les billets à la porte. Petit conseil d’ami, arrivez tôt pour acheter vos billets à la porte.

Nous allons faire vibrer la ville ce dimanche.

 

KANPÉ

Mais quelle soirée!

La tempête du siècle nous a pas arrêté mais pas du tout.

Aujourd’hui, il y aura deux “Chronicle” back to back à propos de cette soirée magique.

Dès l’arrivée au Métropolis de Montréal, on se sent déjà sur la Perle des Antilles, notre Haïti d’amour avec ce groupe qui nous ouvre la porte sur notre culture et sur nos racines. Pour moi, c’est un retour à la source.

Je me rends au vestiaire pour me mettre à mon aise comme dans mon Lakaye ( ma maison) et je rencontre des super sympathiques bénévoles avec le plus grand sourire et de joie de vivre.

En le voyant, j’ai oublié la journée de merde que j’ai eue et je crois également que je n’étais pas la seule à avoir ce sentiment. Ahhh la neige, la tempête et vivre nos hivers québécois.

Un groupe de danseuse nous a ensorcelé avec leurs pas de danse et leur énergie très contagieuse. Si seulement je pouvais danser aussi gracieusement que ces très talentueuses femmes.

Fwonte et Tito Marechal! Omggg. Je dansais comme … ma maman quand elle arrive le vendredi soir à la maison. C’est très hmmm entertaining hihi. Bon, ma manmy va m’appeler pour me dire heyyyy petite fille, fais ton respect (expression haïtienne disant la jeune, un peu de respect là). Fwonte et sa bande ont une énergie débordante sur scène.

Et mon chansonnier préféré que je rencontre tous les matins avant de me rendre au travail (oui oui, je ne fais pas qu’écrire pour mon Chronicle d’amour ah mon alter égo académique). Il est super sympa et accueillant. Si vous êtes chanceux, vous pouvez le voir chanter et jouer de sa guitare avec passion dans notre monde souterrain.

Par la suite, la tournade Pierre Kwenders a envahi la scène. Pour moi, c’était une résurrection de James Brown.

Young James Brown

Notre Béatrice aka Coeur de Pirate était également au rendez-vous. Sa voix, son sourire et ses paroles sont envoûtants.

Merci Coeur de Pirate.

Restez à la même Chronicle heure pour la deuxième partie qui sera … Je vais faire durée le plaisir.

Lumières, caméra et Montréal en action

Le Festival Montréal en Lumières frappe à notre porte. Avec les deux mois de pelletage, de froid et de frustration hivernale, voici un festival qui nous remettra dans l’esprit de la joie et de la bonne humeur et qui va rétablir notre place en tant que la meilleure ville des grands festivals au monde.

Il y a pour tous les goûts. Des concerts à volonté que je vais vous en énumérer quelques coup de cœur, des séminaires gastronomiques, des sites extérieurs et la fameuse nuit blanche.

Des concerts, il y en aura tout plein.

img_1542

Lara St. John et Matt Herkowitz seront au Musée des beaux-arts de Montréal à la salle Bourgie à 19h30 le 23 février. Elle est une jeune violoniste qui est un vrai phénomène. Même le New York Times l’a décrit ainsi. Ça serait un bon concert pour débuter cette soirée qui sera encore jeune.

Toujours le 23 fevrier, la talentueuse Chantal Kreviazuk sera des nôtres. Je vais couvrir ce concert et il y aura une Chronicle le soir même! Je peux vous garantir que ça  sera un concert clé du festival. Elle sera à la salle Le Gèsu situé au 1200, rue de Bleury. Ça sera une soirée riche en émotion.

img_1543

Le 25 février, Montréal va groover sur les beats de DJ Champion et ses G-STRINGS au Club Soda à 20h. Une soirée endiablée avec Champion et ses G-STRINGS, their is a heaven!

img_1544

 

Nous sommes gâtés cette année. Devinez qui donnera un concert le 2 mars prochain.

8b175932-6b9f-4d15-8824-176a3a5660ee

Le grand Daniel Lavoie sera de la partie le 2  mars à 20h à la Place des Arts au théâtre Maisonneuve. Quel artiste avec toute une carrière. Une autre belle soirée qui sera inoubliable. Petit scoop… Ça sera sa première montréalaise de sa tournée québécoise. Ça ne pouvait pas tomber mieux!

img_1548

Je vous mets le lien du site officiel du Festival Montréal en Lumières.

Site officiel du Festival Montréal en Lumiere

Avant que j’oublie, la grande roue de Air France nous fera revivre notre jeunesse le 23 février à partir de 17h00 dans le quartier des spectacles.

Avertissement, si vous voyez une femme dans sa trentaine au teint café au lait agir comme un enfant de 7 ans et qui écrit un blog qui se nomme The Chronicle, ne vous posez pas trop de question.

img_1546

Peace