Un ciel rempli d’étoiles au Centre Bell

Il y a des spectacles qui vous marqueront pour toute votre vie.

Hier soir, nous étions des milliers Lucy in the Sky with Diamonds.

Pas un moment que la foule n’était pas en délire. Montréal est reconnu pour être un public des plus intenses. On est très fier n’est ce pas les Montréalais.

Ce soir sera le “round two”. Je ne veux pas dévoiler la playlist mais on a eu le droit à tout un voyage multicolore à travers la discographie de ce groupe digne de la royauté musicale.


Le travail exceptionnelle de la conception visuelle éblouira votre iris.

Ayant eu la chance de les voir pour la cinquième fois, j’ai été émue de voir sur le visage par exemple d’un père et d’un fils vivre ce beau moment si magique pour la première fois.

Chris nous a jasé en français malgré qu’il a dit en riant que son français était de la merde et ce n’était pas du tout le cas. Son énergie contagieux et son charisme de Front Man m’ont fait penser à un jeune David Bowie.

Coldplay a ce même don que Les Beatles et U2. Ce sont des frères et un de peut pas fonctionner sans l’autre.

Ils nous ont invité dans leur belle complicité.

Ma copine Rebecca fut ma complice dans une autre section du Centre Bell. Elle a pris des beaux clichés et avec les miennes. J’ai hâte de lui parler du spectacle pendant des heures et des heures.

Ce groupe dégage tellement d’optimiste qu’on en ressort tellement joyeux.

Je n’ai jamais eu aussi chaud dans un concert dans tout le sens du mot que celui de hier (malgré qu’au spectacle de Paul McCartney je pensais qu’il me restait plus de cheveux sur la tête quand Live and Let Die jouait).

Dire que la première fois que j’ai entendu à la station 99.9 Shiver en 1999 fait déjà 18 ans et j’étais complètement éblouie, ma grande histoire d’amour et d’amitié continue avec Coldplay.

Pour ceux et celles qui vivront toute une belle expérience ce soir, vous allez vous sentir “drunken high”.

Préparez-vous à toute une tempête au Centre Bell ce soir.

Je m’en remets à peine de celle de hier soir.

Advertisements

Belmondo

On commence la semaine en grande force avec un grand du cinéma.

Belmondo et Delon

Il nous a fait rêver, rire, pleurer, parfois ils nous a fait vivre des émotions qui ont provoqué une légère augmentation de notre tension artérielle.

Jean-Paul Belmondo

C’est à mes yeux un des meilleurs acteurs de tous les temps car autant qu’il était le Tom Cruise avant même Cruise fasse ses propres cascades, il a su jouer des personnages très complexes et attachants comme dans le classique Itinéraire d’un enfant gâté. Il était capable d’être plus qu’un acteur qui se laisse tomber en bas d’une falaise. Il était capable de capter notre attention dans des rôles plus dramatiques. Un acteur versatile à l’état pure. Ça c’est bien Belmondo.

Jean-Paul_Belmondo

Je ne compte pas écrire un long chronicle sur ce géant du cinéma car je préférais laisser des vidéos nous faire replonger dans le monde Belmondo.

JP

Allez les vidéos! Caméra et action.

Le charme Belmondo vidéo

Le magnifique m’a charmé et il m’a conquis à ce moment. L’amour au premier coup d’oeil pour moi. Je ne crois pas être la seule.

Voici un extrait de l’excellent documentaire Belmondo par Belmondo fait par Paul Belmondo (qui est un ancien pilote de la F1 que j’aimais bien regarder courir). Sur cet extrait, vous allez voir une belle conversation entre Jean Dujardin et lui-même.

Belmondo et Dujardin vidéo

Le documentaire Belmondo par Belmondo que j’ai vu plusieurs fois est un vrai coup de coeur. Un hommage digne d’un fils qui est fier de son papa.

Père et fils

Merci Paul et merci Jean-Paul xoxo

Paul Belmondo

SENNA

His name, his driven personality, his spirituality, his need for speed and his aura.

Ayrton

As you may known, I was a huge Senna fan at first because, my brother was a Senna. Since I wanted to be as cool and suave like my brother, I will copy everything from him. But, I recognize why he loves him and then, I would too.

The guy was just brillant and amazing. The rivalry with the great Alain Prost that define the 80’s and early 90’s, no ones can’t say that we didn’t enjoy watching this soap opera on the track. This is what sports is all about. I always saw such a respect between those two even when the rivalry was palpable between them. My Sunday morning in front of my big 80’s television with my brother eating our Kellogg’s Cornflakes and not blinking our eyes in case we will miss something are pure memories to my soul.

Ayrton Senna

The month of May is a very month for me. Since May 1st 1994, my signification for this month change because it was no more the month that I will growth older but the month that I had to say goodbye to my two favorites athletes. The little girl from Montreal lost two of her heroes in the most tragic way.

The eye of the tiger, you could have seen in Senna eyes. His spirituality was beautiful to witness if you have watch the beautiful documentary Senna.

Senna_lede

Tomorrow it will be a rainy day in Montreal. I will look at the sky and remember this crazy race that Senna did in 1989 Grand Prix of Canada in my hometown. The rain was actually Senna best friend on the road and God too.

I’m dancing in the rain Senna Style in Montreal

Now in 2017, the dynasty and the torch are in the hands of Bruno Senna. He is my age and he is putting his footprints on his own way. And yes, we are seeing again the sentence Senna and Prost version 2.0 in the media but like Nicolas Prost told The National (a french newspaper), it is their stories not them!

I’m very happy to watch those two mens that actually are from my generation and giving me the same chills like their mentors but with a new edge. The best is yet to come for Bruno. We are believing in you Bruno.

Bruno Senna Website

Bruno Senna

The month a May is a month of rediscovery with a bittersweet taste. Here a nice quote from Ayrton:

These things bring you to reality as to how fragile you are; at the same moment you are doing something that nobody else is able to do. The same moment that you are seen as the best, the fastest and somebody that cannot be touched, you are enormously fragile.

Serene AS

Deneuve et Dorléac pour toujours

Quand je pense à une complicité entre sœurs, je pense tout de suite à Françoise Dorléac et Catherine Deneuve.

Pour moi, Catherine Deneuve est non seulement une icône du cinéma mais l’amour inconditionnel qu’elle a jusqu’à présent pour sa sœur fait que je l’admire encore plus. Elle a perdu sa soulmate qui était sa sœur.

Complice pour la vie

Mon cœur est très triste pour tous ceux et celles qui ont perdu leurs frères ou sœurs. Je ne peux pas penser ma vie sans mon frérot qui est mon soulmate.

Jeunes Dorléac

Françoise a malheureusement perdu la vie si jeune et si tragiquement. La beauté des films et des archives sont que nous pouvons retomber en amour encore et encore avec ces êtres que nous avons aimé au petit et grand écran.

Those eyes

Surtout quand cette personne a un je ne sais quoi si captivant que tu oublies qu’elle nous a quitté depuis longtemps et c’est comme si elle était toujours là.

J’ai découvert Françoise quand j’étais enfant durant les années fin 80. Aimant les comédies musicales, j’étais émerveillée par son énergie durant le film que je vais vous dire dans 5-4-3-2-1.

Je me rappelle très bien la première fois que j’ai vu à la télévision sur Télé-Québec un samedi soir le classique du duo Dorléac-Deneuve. Les demoiselles de Rochefort est un film culte.

Le mariage parfait entre les grandes productions hollywoodiennes des années glorieux du cinéma américain et le chic et simplicité du cinéma français. Le grand Gene Kelly était de la partie. Omg!!!!

Gene

Je crois que je vais le regarder en dessous de mes couvertures avec mon fidèle petit amour de compagnon à quatre pattes et un bon verre de vin durant la fin de semaine.

Je me considère chanceuse que dans ma vie, je suis entourée de sœurs que nous sommes pas liées par le sang mais par le grand pouvoir de l’amitié et que j’ai l’impression quand je suis en leur compagnie, on s’amuse, on s’aime et on se soutient comme Françoise et Catherine.

Complices

Amen à cette relation et merci Catherine et Françoise.